CORONAVIRUS: Arrêt de travail massif sur les chantiers navals de Saint-Nazaire

chantiers navals debrayage coronavirus

Ce mardi matin 17 mars, à Saint-Nazaire, un bon millier de travailleurs des Chantiers de l’Atlantique, intérimaires, sous-traitants et embauchés, ont refusé d’embarquer à bord des paquebots en construction et de regagner les ateliers et la zone de prémontage. Ils ont été rejoint par les salarié.e.s des bureaux d'études !

Alors qu’on interdit les rassemblements, qu’on demande aux gens de rester chez eux et de ne pas aller dans les parcs, et le confinement est imposé partout, les salarié.e.s servent de chair à canon et doivent s'exposer !

Dans les entreprises, les travailleurs se côtoient dans les vestiaires, dans les cantines, dans les ateliers ou dans les bords !

On nous dit qu'il faut se protéger mais pas de gel, pas de masques, pas de gants.

Y'en a marre ! Notre vie et celle de nos proches est en danger !

Suivons l'exemple de nos camarades de SAINT-NAZAIRE !