Vous êtes ici : AccueilNon catégoriséLe Congé Individuel de Formation (CIF), un droit pour tous les salariés de l'intérim

23
Nov
Le Congé Individuel de Formation (CIF), un droit pour tous les salariés de l'intérim

CIF 2 BTPSalariés intérimaires !

Le CIF, aujourd’hui, permet au salarié intérimaire qui a effectué 1 600 heures au cours des derniers 18 mois dans l’intérim, dont 600 heures dans l’entreprise de travail temporaire qui signe son autorisation d’absence, de décider et de choisir la formation qu’il veut suivre. La portabilité des droits pour les salariés intérimaires leur permet non seulement d’acquérir une qualification et des compétences en suivant ces formations longues, mais aussi d’être rémunérés comme s’ils étaient en mission pendant le temps de formation.

Le salarié intérimaire peut demander dès le lendemain de sa dernière mission un CIF. La demande acceptée, le salarié intérimaire sera en contrat de mission-formation avec la dernière agence pour laquelle il travaillait. Il va donc sortir du circuit du chômage et être rattaché automatiquement à l’entreprise de travail temporaire pendant les huit à douze que durera sa formation. Il sera rémunéré pendant sa formation sur la base de sa dernière fiche de paye, même taux horaire, primes et compléments assujettis aux cotisations sociales compris (13e mois, vacances, équipe de nuit, dimanche… y compris les heures supplémentaires). Il continuera à cotiser et à cumuler des droits, comme de l’ancienneté dans l’entreprise d’intérim. C’est le CIF classique.

En plus, au fil des années, la CGT a obtenu, grâce aux actions et à la lutte, des CIF spécifiques pour des publics spécifiques. Comme le CIF « reconversion » pour les salariés intérimaires victimes d’accidents de travail, de trajet ou de maladie professionnelle survenus au cours d’une mission, qui ne peuvent plus exercer leur activité professionnelle, car reconnus inaptes par la médecine du travail. Ils peuvent se reconvertir et suivre des formations qualifiantes, sans justifier de l’ancienneté de 1 600 heures.

C’est également le cas pour les intérimaires qui ne maîtrisent pas suffisamment la langue française ou sont en situation d’illettrisme (CIF Français langue Etrangère/illettrisme)


Salariés permanents, CDI et CDD !

Comme pour les collègues intérimaires, le CIF permet au salarié administratif ou commercial -permanent du travail temporaire- de suivre, au cours de sa vie professionnelle et à titre individuel, la formation de son choix pour :

- Accéder à un niveau supérieur de qualification,
- Se perfectionner professionnellement,
- Changer d’activité ou de profession,
- S’ouvrir plus largement à la culture et à la vie sociale

Le salarié permanent doit totaliser 24 mois consécutifs ou non en qualité de salarié (CDI, CDD), dont 12 mois dans l’entreprise de travail temporaire où il fait la demande. Pendant sa formation (12 mois pour les formations à temps complet et 1 200 heures pour les formations à temps partiel), sa rémunération, sur la base du dernier salaire mensuel brut et de la moyenne des primes et compléments assujettis aux cotisations sociales (13e mois, vacances, résultat, heures supplémentaires) touchés lors des 12 derniers mois, sera maintenu.

 

 JE SIGNE POUR LE SAUVER

Suivez-nous...

drapeaux cgt 01drapeaux cgt 02drapeaux cgt 03drapeaux cgt 04drapeaux cgt 05drapeaux cgt 06drapeaux cgt 07drapeaux cgt 08drapeaux cgt 09

A touts le 11 m

lasociale

CIF petition

ELECTIONS PROFESSIONNELLES

elections manpower 2017

 

lm special 8

 

Interimaires Sante SIACI SAINT HONORE

special rungis

MZC 1

cgt nddl

SOLIDARITÉ VENEZUELA

venezuela face large

Real time web analytics, Heat map tracking

Total: 149